Orange : « On a un peu trop abusé des astérisques »

Le sujet des forfaits mobiles (ou par clé 3G) illimités limités est un vieux débat, bien connu des spécialistes. Et même du grand public, notamment depuis l'affaire des factures astronomiques des abonnés Orange à une clé 3G. Les limites des forfaits illimités Certains forfaits sèment le trouble, avec toujours de petites étoiles nuançant rapidement (mais discrètement) leur côté illimité. L'UFC-Que Choisir, en novembre dernier, militait d'ailleurs pour la fin de l'utilisation du terme illimité, puisqu'à moins d'une surprise, il y a bien peu de chance que ces forfaits deviennent réellement illimités, sans limite de bande passante ni restriction de protocoles (malgré une future ouverture à la VoIP). Stéphane Richard, le nouveau dirigeant de France Télécom depuis hier, a cependant compris le problème, et a avoué lors d'un entretien avec RTL que son secteur devait faire preuve d'une plus grande transparence. Quand France Télécom s'auto-critique « Je crois qu'on a un peu trop abusé des publicités avec des astérisques, c'est-à-dire l'offre formidable (...) mais à côté du mot illimité il y a trois astérisques qui expliquent en réalité toutes les limites qu'on met à ces offres » a-t-il fait judicieusement remarquer. « Il faut arrêter ça et dire honnêtement aux clients ce qu'on leur propose de façon à éviter des situations qui sont très dommageables pour nous. » Des propos qui rejoignent ceux de Didier Lombard, qui avait annoncé en début d'année ceci : « Il nous faut avant tout être transparents vis-à-vis de tous les consommateurs. Nous réfléchissons par exemple à l'utilisation d'autres termes que le terme « illimité » dans nos offres, y compris pour des forfaits de grosse consommation. » Sauf surprise, des changements ne devraient donc pas tarder, même s'ils ne sont pas encore datés. Et la concurrence serait bien avisée de suivre Orange(*). (*) voire de le devancer.