Le téléchargement pirate quitterait le domicile pour s’installer… dans l’entreprise

Pourquoi prendre des risques en téléchargeant illégalement des MP3 à la maison alors qu'on peut le faire... au travail ! C'est visiblement l'état d'esprit dans lequel se trouveraient certains internautes qui, face à un renforcement de la législation autour des pratiques de téléchargement, préfèreraient leur entreprise à leur domicile pour y exercer leurs activités illégales. Scansafe, éditeur spécialisé dans les services de sécurité hébergés, déclarait le mois dernier une hausse de 55 % de ces pratiques en entreprise. Jean-François Audenard, responsable sécurité chez Orange Business Service, relevait de son côté un certain nombre d'exemples l'amenant à s'interroger sur la question. Lire la suite l'article Il remonte notamment des plaintes, de la Columbia par exemple, transmises à l'opérateur et désignant une société dans le négoce de biens immobiliers rattachée à un grand groupe, une mairie dans les Ardennes, un réseau de distribution de produits pharmaceutiques, un hôtel d'une grande chaîne situé près de l'aéroport de Roissy et l'ambassade parisienne d'un état du continent africain. Mettre en place une gestion de la traçabilité Si Jean-François Audenard appelle à ne pas tirer de conclusions trop hâtives, il affirme cependant « que ce problème concerne potentiellement toutes les entreprises, quels que soient leur métier, leur type ou leur taille ». Il faut également savoir que dans le cas de téléchargements illégaux, le responsable est toujours le détenteur du contrat d'accès, et que les entreprises se doivent avant tout de mettre en place des moyens de traçabilité afin de pouvoir remonter à la source en cas d'infraction.