L'acquéreur de The Pirate Bay expulsé de la bourse

Énième péripétie dans l'affaire du rachat de The Pirate Bay. L'éditeur suédois Global Gaming Factory, qui s'est porté acquéreur de la célèbre communauté de partage de torrents après la lourde condamnation de ses fondateurs, rencontre effectivement à son tour des déboires juridiques. La société a aujourd'hui été définitivement expulsée du marché boursier suédois, après avoir été suspendue à plusieurs reprises, notamment pour une histoire de délit d'initiés. Le rachat de la baie pour un montant d'environ 6 millions d'euros, initialement prévu pour moitié en actions, est donc plus que jamais menacé. La place de marché suédoise a reproché à Global Gaming Factory « son manque de responsabilité et son approche presque désinvolte face aux exigences de transparence ». La bourse a même estimé que de nombreux investisseurs ont été trompés par la société, qui doit désormais payer comptant The Pirate Bay, le double de ce qui était prévu. Le dirigeant de GGF, homme de parole s'il en est, a rapidement répondu au tollé qu'a légitimement provoqué cette nouvelle, en déclarant que sa société « était parvenue à obtenir assez d'investisseurs pour verser le montant total en liquidités et que la transaction était garantie et ne pouvait être arrêtée ». « L'affaire sera conclue au cours des deux prochaines semaines, » a-t-il conclu.