Ruée vers l’iPad

C'est samedi matin à 9 heures, heure de New York, que quelque 221 Apple Stores américains et la plupart des boutiques de la chaîne Best Buy commenceront à distribuer l'iPad, la tablette tant attendue d'Apple. Jamais un produit n'aura suscité un tel engouement, pas même l'iPhone, avant sa disponibilité et alors que rares sont ceux (les employés de la firme à la pomme n'ont pas fait exception) qui ont pu mettre la main dessus. Des tarifs incertains en France L'hypothèse de files d'attente démesurées et d'une rupture de stock dès le premier jour semble faire consensus auprès des observateurs. L'avenir tout proche le dira. En tout cas, Apple a d'ores et déjà repoussé au 12 avril la date de livraison de ceux de ses clients américains (ou qui feront l'aller-retour rien que pour cela) qui n'auraient pas réservé bien à l'avance leur précieuse tablette. Et à fin avril la disponibilité des modèles équipés d'une liaison de données 3G+. Seuls les exemplaires dotés du Wi-Fi pourront donc être achetés ce samedi. Les tarifs démarreront à 499 dollars pour un modèle embarquant 16 Go de mémoire, 599 dollars pour les 32 Go et 699 dollars pour ceux dotés de 64 Go. Apple affiche sur son site de précommande la phrase : A magical and revolutionnary product at an unbelievable price, autrement dit, « un produit magique et révolutionnaire à un prix incroyable ». Après tout, le terme « incroyable » laisse toute liberté d'interprétation. Et pour la France, seule l'échéance de « fin avril » a été avancée par Apple. Les prix ne sont toujours pas connus de ce côté-ci de l'Atlantique. Le magazine professionnel spécialisé dans la grande distribution LSA croit savoir, sur la foi d'informations recueillies auprès d'un distributeur, que les prix démarreront à 649 euros pour la version la plus dépouillée (16 Go, Wi-Fi seulement, 499 dollars aux Etats-Unis).