« Je ne me suis pas connecté sur le compte d'Obama »

« Je ne me suis pas connecté sur le compte d'Obama, contrairement à ce que beaucoup (Techcrunch, le Guardian, le Point...) ont relayé. J'ai juste eu accès à la gestion du site. » Comme il l'avait déjà expliqué très précisément sur Zataz.com, il ne s'est introduit « que » dans l'interface d'administration Twitter et les comptes personnels de certains employés, en devinant ou récupérant leurs mots de passe. Au journaliste qui lui demande s'il est un « gentil pirate » : « Oui, gentil, ouais... J'ai pas fait ça dans le but de détruire, nuire ou porter atteinte à qui que ce soit ou même à la société. C'était à but préventif uniquement. Je suis content d'avoir fait passer ce message et maintenant c'est aux internautes de faire le nécessaire, de se protéger et de faire attention à ce qu'ils font sur internet, ce qu'ils disent. » Relâché avant-hier, il sera jugé le 24 juin au tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand. Il risque deux ans de prison et 30 000 euros d'amende.